Retour sommaire phyto

 

Quelques plantes à usage cosmétique 

 

  • Aloë Vera, cactées. 
    améliore la souplesse et l’elasticité de la peau, renforce le cuir chevelu, aide contre les boutons et l’acné (avec TM lapacho en interne: tecoma heptaphylla) interne: Incompabilité avec quelques médicaments (Aspirine, cyntrom, certains antiviraux ou chimiothérapie) enzymes, acides aminées.

  • Usage externe: rares cas d’allergies constatées
    Mucilage de feuilles de Curacao aloe, Aloe vera. Accélère la régération des cellules lors de la création de tissus neufs. Originaire des régions arides de l’Afrique méridionale et orientale. Naturalisée en Afrique du nord, en Espagne, en indonésie et dans les iles de la mer des antilles. Les grosses feuilles charnues et épineuses produisent un suc, dense, concentré et très visqueux aux propriétés pharmaceutiques remarquables. On utilise la partie brunâtre, cristallisée, formée par le séchage du liquide exsudé à partir des feuilles découpées.
    Principes actifs : Barbaloïne et isobarbaloïne qui forment l’aloïne cristallisée; aloïne amorphe, aloë-hémodine, résine, huile volatile. Le liquide frais est cicatrisant pour les brûlures. Jus naturel (gel) obtenu des feuilles d’aloe vera du Texas. Connu dès l’antiquité des Égyptiens, des Chinois et des peuplades arabes pour ses propriétés cicatrisantes, le suc d’aloé véra était utilisé pour soigner les brûlures et les blessures profondes. U.externe: cicatrisante, reminéralisante, antiseptique problèmes de peau toute nature confondues (herpes, mycoses, boutons) dermatoses, troubles du cuir chevelu et de la pousse des cheveux, acné.

    Propriétés rafraichissante, cicatrisante, équilibrante

    Riche en polysaccharides, en acides aminés et en acides malique et citrique, ce suc aide à la reconstruction des tissus abîmés, tout en leur apportant de l’hydratation. Effet hydratant: Cet effet est dû aux acides aminés et aux hydates de carbone qui sont dans l’aloe vera.


  • Arnica “ Arnica montana L.”Famille des composées
    Sauf prescription médicale, l’arnica est à réserver pour l’usage externe.
    Pour les bleus, les contusions, les meurtrissures, les traumatismes, les chutes. les foulures, les ecchymoses, les coups, les blessures sans plaies ouvertes, les courbatures, les subluxations, les écrasements, les cicatrices, les furonculoses, les plaies (pas en présence de sang), les plaies atones. En pré-rasage, pour les soins de la peau, les ulcères toute nature, l’acné
    Habitat: Europe, montagne, alpes, sols acides, de 600 à 2800m.
    Constituants: huile essentielle, résine, tanin, acide malique, cire, gomme silicium
    Propriétés: cicatrisante, astringent
    PU: feuilles séchées, fleurs, racine (juillet)
    U.I: Toxique pour les viscères et le systèème nerveux

  • Bourrache Borrago officinalis L. Borraginacée
    P.U: fleurs, sucs des feuilles et des tiges (juin-août)
    soins de la peau, anti-vieilissement, soins du visage, régénération des cellules, herpes, teint.
    Habitat: Europe, jargins, terrains inclutes, jusqu’à 1800 m.
    Constituants, tanins, résines,mucilage, saponine,nitrate de potassium
    Propriétés: adoucissante, dépurative
     

  • Camomille romaine, Chamaemelum nobile All.
    affections anales et génitales, activation du métabolisme cutané, réactivation, cicatrices, soins de la peau, bains d’yeux
    Habitat: Europe occidentale, France de l’Ouest , jusqu’à 1000m.
    Constituant: huile esstentielle, choline, soufre, phosphore, fer, acides gras, inositol, stérols.
    PU: capitules, tiges et feuillues et fleuries, séchage rapide à l’ombre.

  • Jus de Citron

  • Cyprès, cupressus sempenvirens . Cupressacées
    C’est l’une des plantes médicinales les plus anciennement connues
    Varices, jambes lourdes, troubles circulatoires et veineux, hémmoroides, mauvaise circulation
    Partie uilisée: Les fruits (noix de cyprès ou galbules, les jeunes rameaux feuilles) des quels on extrait une huile essentielle très aromatique, avec laquelle les Romains faisaient des parfums.
    Habitat: Mer Egée, Syrie, Iran, zone méditéranéenne, Asie, Chine
    Propriétés: anti-hémmorragique, cicatrisant, vaso-constricteur.Echinacée jaune ou échinacée pourpre

  • Echinacea angustifolia , Echinacea purpurea, spp (Asteraceae). Famille des Composées

    morsures de serpents, plaies, accidents, écorchures, plaies en tous genres, cicatrisation, dermatoses, piqures d’insectes, boutons, plaies purulentes, infections

Partie uilisée: Plante et racine fraîche
U.E: propriétés: Tonique, cicatrisante, antivirale, rééquilibrant, cicatrisante, anti-inflmmatoire,
Habitat, provenance: Mexique, Ohio, Dacota du Sud, Amazonie, cultivée et introduite en Europe.
Prairies sèches.

  • Gingko biloba, Ginkgo biloba L. Gingkoacées

Arbre sacré du Japon, arbre sacré de Chine, arbre aux quarantes écus, arbre
sacré des pagodes, l’abricotier d’argent, l’abricotier d’or
cellulite, trouble des vaisseaux capillaires, régénération des tissus
Principes actifs de la plante : Flavonoïdes (par exemple Quercetin), acide de Shikimi, lactones, terpènes, composés de Catechin, amidon et huile essentielle. Habitat: Chine, Japon, importé en Europe
P.U.: Feuilles et écorce de Gingko, voir fruit et plant entier

Utilisation : Pour bains stimulants, contre les piqûres d’insectes, pour les crèmes et les lotions.
PIEGEURS DE RADICAUX LIBRES, les polyphénols du Ginkgo biloba inhibent la peroxydation lipidique des membranes: Inhibe aussi l’agrégation
plaquettaire, stimule la libération de prostacycline. Precrit en cas d’insuffisance vasculaire cérébrale, des troubles psycho-comportementaux de la
sénescence (humeur, mémoire….), des troubles vasculaires périphériques de la microcirculation, des acouphènes, des syndromes vertigineux; également prescrit en cas d’insuffisance circulatoire.

 

  • Hamamélis
    L’hamamélis contient des tanins, de l’hamamélitamine, du glycoside, du mucilage végétal et des huiles essentielles. Les extraits d’hamamélis ont une action tonique, rafraîchissante, émoliante, anti-inflamatoire, légèrement astringente et antiseptique. Son activité vasoconstrictrice avec augmentation de la résistance capillaire la limitait initialement à la pharmacie. Les indiens d’amérique l’utilisaient déjà dans les inflamations. Utilisation cosmétique : Pour les soins de peau rugueuse, crevassée et sensible, de peau trop acnéique. Entre dans la composition de toniques, de crèmes, lotions après rasage, masques de beauté, désodorisant. Recommandé dans les préparations capillaires contre les cheveux gras.Extrait sec: Partie utilisée : la feuille et l’écorce des tiges.
    Contient des tanins et des flavones. TANINS : (10%). On trouve en majorité des PROANTHOCYANIDOLS. Les écorces de l’hamamélis renferment de l’hamamélitanin (plus abondant que dans les feuilles) et des gallates du catéchol et des stéréoisomères. L’extrait hydro-alcoolique est bactériostatique, principalement sur les germes gram -. En cosmétologie, il a été montré par thermométrie cutanée, que l’application locale d’un extrait de feuilles provoque un abasissement de température, dû selon toute vraissemblance à une vasoconstriction locale.

     

  • Lapacho, Tecoma Stans, Bignoniacées
    (Bignoniaceae)
    plaies, infections de la peau, acné, dermatoses, plaies purulentes, abcès,
    P.U:.Écorce de Tabebuia Avelleneade (Lapacho)
    Proprités: desinfectantes, régénérantes, antibactériennes, antivirales
    Habitat: Amérique du Sud, Arbre sacré des Incas

  • Lierre terrestre
    cellulite, peau, régénération, peaux sensibles, furoncles
    P:U:feuilles, plantes fraiche ou sèchée
    Habitat: Europe, haies, jusqu’à 1600m
    Constituants:principes amers, huile esstentielle, tanin, glucides, potassium, résine

  • la Limnanthes alba
    dont les graines servent à la fabrication d’huile entrant dans la base de crème hydratante. Mélangé à de l’eau, des triglycérides, des acides gras, ou encore de l’huile de jojoba, l’huile de limnathes alba permet ainsi l’obtention d’une base de crème très neutre et supportée par toutes les peaux. Propriétés hydratantes.

  • Marronnier d’Inde, Aesculus hippocastinum L.
    (Hippocastanaceae) “Aesculus Hippocastinum” est une plante de la famille des hippocastanacées dont
    la teinture mère a pour principaux constituants des saponines, des tanins, un glucoside, des flavones. Cette teinture est bien connue comme activateur sanguin.Remarquable activité sur le tonus veineux, pour jambe fatigué. Usage: troubles circulatoires et veineux, troubles des capillaires, mauvaise circulation, varice, couperose, engelure
    P.U.fruit, écorce, feuilles
    Habitat: Europe, parc, avenues, jusqu’à 800 m
    argynine, esculaetol, fraxine, esculoside, tanin, saponosides, flavonoïdes, hétéerosides complexes et coumariniquesAnti-inflammatoire. L’escine AUGMENTE LE TONUS VEINEUX.
    Action anti-exsudative, antioedémateuse, dans des domaines variés comme la traumatologie,hématomes et oedèmes cérébraux, phlébites, varices et autres pathologies veineuses.Un
    extrait de marron d’inde réduit l’activité des enzymes responsables de la dégradation des protéoglycanes assurant la cohésion des parois vasculaires : chez les porteurs de varices non traitées, la concentration de ces enzymes d’origine lysosomiale est très augmentée. Utilisé en cas d’insuffisance veineuse et des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire et dans la symptomatologie hémorroïdaire.

  • Mauve, Malva sylvestris L Malvacées
    yeux, abcès, piqures, calmante, boutons
    parties utilisées: feuilles et fleurs
    Habitat: commun en Europe
    constituants: mucilage, anthocyanes, tanins, des huiles essentielles, un amide, de l’acide nicotinique et
    de l’hypéricine
    Millepertuis
    Hypericum perforatum P.U. Sommités fleuries
    C”esten usage externe qu’il est le plus précieux. On l’emploie avec succès, sous forme d’ HUILE sur les brulûres, les ulcères, les plaies diverses, les égratignures, saignements, les piqures, les plaies ouvertes, soins de la peau, boutons…coup de soleil. Calme la douleur et favorise remarquablement la réparation des tissus (Chomel, Leclerc, Roulin). Topique universel, l’huile rouge ou l’alcoolat de de millepertuis s’emploi aussi pour soigner les douleurs de rumathisme, sciatique, lumbago, foulures, ecchymoses. (idéal avec souci ou arnica)
    Les extraits de Millepertuis possèdent des propriétés anti-inflammatoires, calmantes, cicatrisantes et
    émollientes.

    HUILE: On récolte de juin à fin août les sommités fleuries qui servent à la préparation, par simple
    macération dans l’huile d’olive.En usage externe, action cicatrisante pour les blessures et les brûlures, surtout lorsque le tissus nerveux a été lésé. Active aussi la circulation.

  • Menthes et famille feuilles et sommités fleuries
    propriété toniques, stimulantes

  • Millepertuis, hypericum perforatumC”esten usage externe qu’il est le plus précieux. On l’emploie avec succès, sous forme d’ HUILE sur les brulûres, les ulcères, les plaies diverses, les égratignures, saignements, les piqures, les plaies ouvertes, soins de la peau, boutons…coup de soleil. Calme la douleur et favorise remarquablement la réparation des tissus (Chomel, Leclerc, Roulin). Topique universel, l’huile rouge ou l’alcoolat de de millepertuis s’emploi aussi pour soigner les douleurs de rumathisme, sciatique, lumbago, foulures, ecchymoses. (idéal avec souci ou arnica)
    Commun en Europe, champ négligés, blois clairs, clairières, prés secs vieux murs, jusqu’à 1600 m
    Composants: Huile essentielle renfermant du pinène, et des carbures sesquiterpéniques, Dérivés phénoliques, dont l’hypericine, pigments flavonoïques, 0.05 % à 3 % d’huile essentielle : alpha pinène, cinéol, myrcène, cadinène, esters de l’acide isovalérianique. 0.5-0.57 % d’hypericine (hyperoside), rutine et quercetine, 11.7 % flavonoïdes dans les fleurs et 7.4 dans les tiges et les feuilles, nombreux pigments, tels hypericine, pseudohypericine, hyperico-déhydro-dianthorone, Isohypericine, protohypéricine (se transforment en hypericine sous l’influence de la lumière solaire), 10% de tanin, pectine et choline, mannitol, saponines, composés anti-bactériens (novomaine et imanine), vitamine C.
    Propriétés: antiseptique, astringente, cicatrisante, diurétique, sédatif, vermifuge, vulnéraire, photosensibilisateur.

  • Pensée sauvage. Viola tricolore L. (Violaceae)
    troubles et soins de la peau, dermatoses, exzèma, psoriasis, herpès, urticaire, plaies
    Europe, jusqu’à 1800m.
    Composants: acide salycilique, tanin, sel,s minéraux, saponines, glucosides flavoniques, itamine C

  • Prêle, “Equisetum Arvense “ L.
    ulcères des jambes, plaies, exzema, inflamation et prurits
    cellulite, cicatrisante, reminéralisante.
    P.U.Tiges stériles, séchées au soleil ou au four.
    Contient du Silicium, des glucosides, équisétine (mélange d’alcaloïdes…), équispermine. Contient du
    potassium et du silicium. Le silicium est essentiellement sous forme de concrétions insolubles
    Contient aussi de l’acide silicique et des composés siliciques hydrosolubles, saponines, phytostérols,
    flavonoïdes, acide aconitique, traces d’alcaloïdes, acide aconitique, traces d’alcaloïdes, nicotine,
    palustrine et palustrinine, vitamine C, tanin, résine, acides malique et galllique.
    Propriétés : Diurétique, hémostatique, astringent, reminéralisant, emménagogue léger, cicatrisant.
    Usage externe : plaies, ulcère des jambes, cancers ulcérés.
    Aussi utilisé en cosmétique pour renforcer les ongles.

  • Rose, par ex. Rosa centifolia L. de Damacena
    anti-rides, régénération des cellules, anti-vieillissement, soins de la peau et du visage, yeux fatigués
    pétales.
    Propriétés toniques et astingentes, résolutive,
    Romarin
    Partie de la plante utilisée : sommités fleuries, feuilles.
    Plante commune du bassin méditerranéen, jusqu’au sud-ouest de l’Asie, le romarin se développe sur
    les sols calcaires des collines de faible altitude et des guarrigues, en particulier en France et en
    Afrique du Nord.
    POLYPHENOLS : ACIDE ROSMARINIQUE, et dérivés caféiques. FLAVONOIDES : 13 hétérosides, dont des génines (diosmine, hespéridoside, cirsimarine, homoplantaginine, népitrine, eupafolines. DERIVES TERPENIQUES : diterpènes tricycliques, rosmaridiphénol et dérivés aromatiques de l’abiétane : carnosol (= picrosalvine) et acide carnosolique, rosmanol et 7-méthoxy rosmanol rosmadial, très proche des quinones diterpéniques présentes dans les racines (royléanone et dérivés). Plusieurs triterpènes sont également décrits : acide ursolique, alpha et ß-amyrine, bétulinol….

  • Sauge
    Ce sont les feuilles de la Sauge qui sont utilisées.
    Utilisation générale de la plante : Antitranspirant, astringent, expectorant et bactéricide. Pour les
    gargarismes et liniments pour plaies purulentes.
    Principes actifs de la plante : Polyphénols : Flavonoïdes et acide rosmarinique. L’huile essentielle
    d’odeur camphrée renferme souvent une cétone terpénique, la tuyone. Utilisation : Antitranspirant, déodorant cosmétiques pour peau particulièrement rugueuse, poreuse et impure. Pour les préparations de bains et produits de traitement pour la bouche et les dents. Aussi employée comme additif pour Shampooing. Les flavonoïdes stimulent l’irrigation sanguine; les tanins sont astringents; les saponines sont émollientes, anti-inflammatoires.

  • Souci, calendulae officinalis
    Crampes, bleus, meurtissures, ecchymoses, conusions, cicatrices, cor, engelures, plaies, peau, piqûres
    P.U fleurs et feuilles

  • Thé Vert, Green Tea
    Propriétés amincissantes.

  • © dr futureRevolutions/1990-2002

BASES de crèmes et de gels

BASE de crème végétale Phyto’: Eau, huile de graine de limnanthes alba (meadowfoamseed oil), Caprylic, triglycérides, glycérylstérarate SE, huiles hydrogénées de coco, huile de jojoba, phenylèneglycol, glycérine, acide stéarique, tocophérylacétate (vitamine E), lecithin (source CH2069806 Phytom)

Gel base
Eau, alcool, carbomer, (polymères d’acides carboxycliques (0,05-1.5%)), < 1% disopropanolamine, methylparaben et propylparaben (conservateurs)

Crème-gel, complex’lotion. Eau, huile de graine de limnanthes alba (meadowfoamseed oil) alcool, carbomer, diisopropanolamine, methylparaben, propyparaben, Caprylic, triglycérides, glycérylstérarate SE, huiles hydrogénées de coco, huile de jojoba, phenyleneglycol, glycérine,acide stéarique, tocophréylacétate, lecithin (DRsourca)

Lotion simple
Eau, huile de graine de limnanthes alba (meadowfoamseed oil), Caprylic, triglycérides, glycérylstérarate SE, huiles hydrogénées de coco, huile de jojoba, pentylèneglycol, glycérine,acide stéarique, tocophréylacétate, lecithin (CH2069806Phytom)

Cire d’abeille
La cire d’abeille est un produit naturel d’origine végétale élaboré par les abeilles mellifères. Sa composition est aussi complexe que celle de la lanoline. Utilisée en baume ou pour améliorer l’adhérence des crèmes.

Elle est composée d’esters, d’hydrates de carbone et d’acides gras. Plus de 300 éléments en
concentration de moins de 1 % composent les 20 % restant et contribuent à la diversité et aux propriétés de la cire : ce sont des résines, des tanins, des matières balsamiques, des pollens, etc…
Propriétés: forme un film protecteur sur la peau et retarde la perte d’humidité de la peau.

Gel de centellia asiatica
La Centella asiatica est aussi appelée aussi “herbe à tigre”, cette plante fait partie de la pharmacopée traditionnelle du Laos et de Madagascar. Elle est cicatrisante et raffermissante. Elle agit directement au niveau des cellules du derme qui produisent l’élastine et le collagène, en stimulant leur multiplication et en accélérant ainsi leur renouvellement. La centella stimule de plus la fabrication du collagène, et confère ainsi à la peau une structure jeune plus longtemps.
? Principes actifs : Asiaticoside.Centella contient de la vallerin,un principe amer,et un mélange de glycosides triterpenoiques (dont l’asiaticoside (C54 H88 O23). Elle contient également des traces d’alcaloïdes volatiles, d’huile et de pectine.
Propriétés : Cicatrisante, régénérante tissulaire, vulnéraire. (eczéma, cicatrices)
Indications : Plaies, chéloïdes, vergetures, ulcères variqueux, rhumatismes, eczémas.
1. Centella has been used in India for the treatment of leprous ulcers (Dr. C. D. de Granpre 1888 quoted in Pharmacographia Indica 2, 107ff. See also Languillon, J. (1959), & (1950), – quoted in Martindale 26, p. 550, and Nebout M.(1974), quoted in Martindale 27,p.441).. A petites doses, c’est un stimulant intense de la régénération tissulaire (peau, système circulatoire…), devenant un stupéfiant à forte doses. On l’utilise en usage local comme cicatrisant.

Produits pouvant servir de bases ou d’additifs en phytocosmétique.

Huile d’amande douce: la plus douce de toute puisqu’elle convient aux peaux de bébés. Encore faut-il qu’elle soit d’exxcellente qualité et de première pression à froid,…

Huile de Macadamia
Huile vierge (1ère pression à froid) extraite des noix de macadamia provenant d’un arbre tropical poussant en Australie et dans les îles Hawaï . Cette huile très riche en acides gras mono-insaturés (notqamment en acide oléique pour env. 60%) restaure la tension en eau
des différentes couches de l’épiderme. C’est l’une des seules huiles dans laquelle la composition en acides gras majoritaires est identique à celle des sécrétions du corps humain. Cette huile, très fine et très douce, assure aux produits de soin un excellent toucherPropriétés: douceur de la peau

Huile de germes de blé
Elément antivieillissement grâce à sa teneur en vitamine E,un des fameux anti-radicaux libres qui protègent la peau des problèmes dégénératifs en empêchant l’oxydation destructrice des acides gras désaturés de la membrane des cellules. Une huile dite “antivieillissement et vaso-dilatatrice”.

Huile de Jojoba
Cire liquide extraite de Simmondsia chinensis, arbuste des régions désertiques du Mexique et du sud-ouest des Etats-unis. Permet d’obtenir un meilleur étalement, un toucher moins gras et plus agréable, tout en possédant d’excellentes caractéristiques de pénétration cutanée et d’innocuité, de même qu’un pouvoir de protection contre les agressions extérieures. L’huile de jojoba restaure également le film hydrolipidique de la peau. Teneur en insaponifiables remarquable, action anti-inflammatoire, régulatrice, assouplissante.

Huile d’Onagre
Huile végétale (vierge) riche en acides gamma-linolénique, indispensable à la peau mais que l’organisme ne peut synthétiser par lui-même. Cette huile est obtenue par pression à froid des graines de l’oenothera biennis, plante originaire d’Amérique du Nord.

Cultivée pour ses graines dont la composition en acides gras essentiels est remarquable : en effet, elle contient environ 85 % d’acide gras insaturés dont 10 % d’acide gamma-linolénique. Elle donne aux produits cosmétiques dans laquelle elle est incorporée, des propriétés régénérantes. L’acide gamma-linolénique aide à améliorer l’élasticité de la peau en rétablissant l’efficacité de la barrière cutanée.

Gel Bain douche au bouleau
Action au niveau des pores de la peau: raffermissement, atténuation des rides, réduction des sécrétions sébacées. Bouleau (écorce)

Jus d’Aloë Vera
améliore la souplesse et l’elasticité de la peau, renforce le cuir chevelu, aide contre les boutons et l’acné (avec TM lapacho en interne: tecoma heptaphylla) interne: Incompabilité avec quelques médicaments (Aspirine, cyntrom, certains antiviraux ou chimiothérapie) enzymes, acides aminées. Usage externe: rares cas d’allergies constatées Mucilage de feuilles de Curacao aloe, Aloe vera. Accélère la régération des cellules lors de la création de tissus neufs. Originaire des régions arides de l’Afrique méridionale et orientale. Naturalisée en Afrique du nord, en Espagne, en indonésie et dans les iles de la mer des antilles. Les grosses feuilles charnues et épineuses produisent un suc, dense, concentré et très visqueux aux propriétés pharmaceutiques remarquables. On utilise la partie brunâtre, cristallisée, formée par le séchage du liquide exsudé à partir des feuilles découpées.

Principes actifs : Barbaloïne et isobarbaloïne qui forment l’aloïne cristallisée; aloïne amorphe, aloë-hémodine, résine, huile volatile. Le liquide frais est cicatrisant pour les brûlures. Jus naturel (gel) obtenu des feuilles d’aloe vera du Texas. Connu dès l’antiquité des Égyptiens, des Chinois et des peuplades arabes pour ses propriétés cicatrisantes, le suc d’aloé véra était utilisé pour soigner les brûlures et les blessures profondes. U.externe: cicatrisante, reminéralisante, antiseptique problèmes de peau toute nature confondues (herpes, mycoses, boutons) dermatoses, troubles du cuir chevelu et de la pousse des cheveux, acné.
Propriétés rafraichissante, cicatrisante, équilibrante
Riche en polysaccharides, en acides aminés et en acides malique et citrique, ce suc aide à la reconstruction des tissus abîmés, tout en leur apportant de l’hydratation. Effet hydratant: Cet effet est dû aux acides aminés et aux hydates de carbone qui sont dans l’aloe vera.

La Limnanthes alba dont les graines servent à la fabrication d’huile entrant dans la base de crème hydratante.
De cette petite herbacée, la Limnanthes alba ssp.alba, d’ou l’on tire la base d’huile servant à la crème base, est une source d’acide eruric, ainsi que de trois nouvelles longues chaînes gras di-insaturés (dienoic acid en C20 et C22). Les graines contiennent en moyenne 25-30% d’huile, 20 % de proteine.

La concentration élevée (Jolliff 1981) en C20 et acides gras longue chaîne. Mélangé à de l’eau, des triglycérides, des acides gras, ou encore de l’huile de jojoba, l’huile de limnathes alba permet ainsi l’obtention d’une base de crème très neutre et supportée par toutes les peaux

BASES de cosmétiques – Types

Pommades: Les pommades proprement dites sont généralement à base d’axonge de (graisse de porc composé d’oleine et de stéarine) ou saindoux, voire de mouton ou de suif, auxqul on ajoute de huiles, des corps gras ou des substances actives.

Exemple: pommade de concombre:

Axonge, 500 p., graisse de veau 300 p., baume du Tolu 1 p., eau de Rose 5 p., suc de concombre 600 p..

CERATS

Les cérats ont pour base un mélange de cire et d’huile fondus ensemble ou émulsionnés avec une petite quantité d’eau ou d’eau aromatique. Les cérats peuvent servir d’excipients ou sont employés en nature. ON doit exclusivement se servir de cire d’abeille blanche et non de cire végétale, et faire usage d’huile d’amande douce.

Cerat simple anhydre

Huile d’amande douce 150 + cire blanche 50. Fondre au bain-marie, couler dans le pot et ajiter jusqu’à refroidissement

Cérat de Galien

Huile d’amande douce 800, cire blanche 200, eau de Rose 600

Faire fondre au bain -marie la moitié de la cire, de l’huile et la moitié de l’Eau de Rose, incorporer le final au mortier.

  • Cérat COLD CREAM
    Formule du Codex
    Description : Masse onctueuse beige à beige rosé
    Utilisation : Préparations officinales , crème protectrice
    – Eau de Rose 16.5 %
    – Blanc de baleine 16 %
    – Cire blanche 8 %
    – Huile d’amande douce 55 %
    – Teinture de benjoin 4 %
    ( Borate de sodium 0.50 %)4
    Autre formule CératHuile d’amande douce 430, béanc de baleine 120, cire blanche 60, eau de Rose 120, teinture de beinjoint 30, essence de Rose 0,6Note: l’huile de jojoba pourrait aisnément remplacer le blanc de baleineMélanger la teinture et l’eau de Rose, passer à travers un linge mouillépour retenir le reste de la résine et se servir de cette eau pour émulsionner le mélange final.EMULINE
    Emulsion Base pour Préparations
    Description : Crème auto-émusionable, blanchatre, inodore fluorescente à la lumière du jour. Utilisation : Incorporation de poudres et liquides. Type : Emulsion H / E pH < 7 Densité : 0.900 à 0.920 Ingrédients: – Eau déminéralisée – Glycéryl stéarate et Cétéaryl alcool – Ceteareth 12 – Ceteareth 20 – Glycérol – Huile de maïs – Oléate de décyle – Carbomer – B.H.T – Triéthanolamine – Propyl parabenEmulsion Base pour Préparations
    Description : Emulsion pénétrante et non grasse.
    Utilisation : Spécialement adaptée à l’incorporation des liquides. Type : Emulsion H / E à froid, auto-émulsionnable. pH : < 7 Densité : < 1 Ingrédients – Eau déminéralisée – Huile de vaseline – Octyl palmitate – Laureth-7 et Polyacrylamide et C13-C14 isoparaffine – Propylèneglycol isoceteh-3 acétate – Phénochem (Méthyl-Butyl-Propyl-Ethyl paraben et Phenoxyethanol)GEL NEUTRE HE
    Gel Carbopol pour Huiles Essentielles
    Description : Masse gélatineuse blanche, opaque, inodore. Utilisation : Incorporation d’huiles essentielles et divers. pH : < 7 Densité : > 1 Ingrédients : – Eau déminéralisée – Carbopol ultrez 2% – Gelot 1% – Triethanolamine – Conservateur (Phénochemn 0.30 %) GEL NEUTRE 2%
    Gel Carbopol pour LiquidesDescription : Masse gélatineuse translucide, opaque, inodore.
    Utilisation : Incorporation de glycols (jusqu’à 50 %) pH : < 7 Densité : > 1 Ingrédients : – Eau déminéralisée – Carbopol ultrez 2% – Triethanolamine – Conservateur (Phénochemn 0.30 %)gélot dit GELOT 84
    Excipient Emulsionnant
    Description : Solide cireux en paillettes d’odeur faible Utilisation : Emulsionnant pour pommades, crèmes et gels permettant l’incorporation d’huiles essentielles. Type : Palmitostéarate de glycérol et de polyéthylène glycol. Indice d’acide : 55 à 63 °C Indice de saponification : 100 à 125 mgKOH/g Teneur en eau : < 0.50 % Cendres sulfuriques : < 0.2 % METAUX LOURDS : < 10 ppm 1% de gelot pour incorporer 15 à 20% d’huiles essentiellesDispersant HE

  • C’est généralement un complexe liposomal avec vitamine E et C, (alcoolat de membranes de cellules végétales, acide gras, phospholipides, eau alcool, vitamine E et C). Le complexe est exempt d’agent synthétiques.). Le mélange H.E et de complexe liposomal, auxquels on rajoute de l’eau se présente sous forme de lait blanc que l’on peut utiliser en application topique (externe, peau, cuir chevelu).Cerat AnhydreDescription : Substance onctueuse ferme, légèrement jaunâtre, opaque et d’odeur neutre.Utilisation : Spécialement adaptée pour l’incorporation de produits à base d’acide rétinoïque et d’hydroquinone.Type : Cérat anhydre.pH : < 7Densité : > 1Ingrédients :- Cire d’abeille- Alcool cétylique- Alcool stearylique- Cétylpalmitate- Glycérylstéarate- Lanoline SP- Polystate B- Perhydrosqualène

 

Eaux et Huiles diverses utilsées en cosmetique végétale

Eau de Rose (Damacena)

Eau de fleur d’oranger

208 Huile de massage neutre,
très appréciée par les Professionnels.

208x Huile de massage parfumée,
pour peaux sensibles ou peaux sèches sur demande.

Huile d’amande douce

Huile de Macadamia
Huile vierge (1ère pression à froid) extraite des noix de macadamia provenant d’un arbre tropical poussant en Australie et dans les îles Hawaï . Cette huile très riche en acides gras mono-insaturés (notamment en acide oléique pour env. 60%) restaure la tension en eau des différentes couches de l’épiderme. C’est l’une des seules huiles dans laquelle la composition en acides gras majoritaires est identique à celle des sécrétions du corps humain. Cette huile, très fine et très douce, assure aux produits de soin un excellent toucher. Propirtés: douceur de la peau

Huile de germes de blé
Elément antivieillissement grâce à sa teneur en vitamine E,un des fameux anti-radicaux libres qui protègent la peau des problèmes dégénératifs en empêchant l’oxydation destructrice des acides gras désaturés de la membrane des cellules. Antivieillissement et vaso-dilatatrice.

Huile de Jojoba
Cire liquide extraite de Simmondsia chinensis, arbuste des régions désertiques du Mexique et du sud-ouest des Etats-unis. Permet d’obtenir un meilleur étalement, un toucher moins gras et plus agréable, tout en possédant d’excellentes caractéristiques de pénétration cutanée et d’innocuité, de même qu’un pouvoir de protection contre les agressions extérieures. L’huile de jojoba restaure également le film hydrolipidique de la peau. Teneur en insaponifiables remarquable, action anti-inflammatoire, régulatrice, assouplissante.

Huile d’Onagre
Huile végétale (vierge) riche en acides gamma-linolénique, indispensable à la peau mais que l’organisme ne peut synthétiser par lui-même. Cette huile est obtenue par pression à froid des graines de l’oenothera biennis, plante originaire d’Amérique du Nord.
Cultivée pour ses graines dont la composition en acides gras essentiels est remarquable : en effet, elle contient environ 85 % d’acide gras insaturés dont 10 % d’acide gamma-linolénique. Elle donne aux produits cosmétiques dans laquelle elle est incorporée, des propriétés régénérantes. L’acide gamma-linolénique aide à améliorer l’élasticité de la peau en rétablissant l’efficacité de la barrière cutanée.

Gel Bain douche au bouleau
Action au niveau des pores de la peau: raffermissement, atténuation des rides, réduction des sécrétions sébacées. Bouleau (écorce)

Jus d’Aloë Vera
améliore la souplesse et l’elasticité de la peau, renforce le cuir chevelu, aide contre les boutons et l’acné (avec TM lapacho en interne: tecoma heptaphylla) interne: Incompabilité avec quelques médicaments (Aspirine, cyntrom, certains antiviraux ou chimiothérapie) enzymes, acides aminées. Usage externe: rares cas d’allergies constatées Mucilage de feuilles de Curacao aloe, Aloe vera. Accélère la régération des cellules lors de la création de tissus neufs. Originaire des régions arides de l’Afrique méridionale et orientale. Naturalisée en Afrique du nord, en Espagne, en indonésie et dans les iles de la mer des antilles. Les grosses feuilles charnues et épineuses produisent un suc, dense, concentré et très visqueux aux propriétés pharmaceutiques remarquables. On utilise la partie brunâtre, cristallisée, formée par le séchage du liquide exsudé à partir des feuilles découpées.

Principes actifs : Barbaloïne et isobarbaloïne qui forment l’aloïne cristallisée; aloïne amorphe, aloë-hémodine, résine, huile volatile. Le liquide frais est cicatrisant pour les brûlures. Jus naturel (gel) obtenu des feuilles d’aloe vera du Texas. Connu dès l’antiquité des Égyptiens, des Chinois et des peuplades arabes pour ses propriétés cicatrisantes, le suc d’aloé véra était utilisé pour soigner les brûlures et les blessures profondes. U.externe: cicatrisante, reminéralisante, antiseptique problèmes de peau toute nature confondues (herpes, mycoses, boutons) dermatoses, troubles du cuir chevelu et de la pousse des cheveux, acné.
Propriétés rafraichissante, cicatrisante, équilibrante
Riche en polysaccharides, en acides aminés et en acides malique et citrique, ce suc aide à la reconstruction des tissus abîmés, tout en leur apportant de l’hydratation. Effet hydratant: Cet effet est dû aux acides aminés et aux hydates de carbone qui sont dans l’aloe vera.

© dr phytoévolitiondiffusion 1990-2001